Slider
Présentation
Contexte
Objectifs
Et après ?

La conférence a pour objectif de lancer et d’encourager un mouvement international pour les droits des jeunes LGBTI+, de trouver des réponses concrètes pour défendre les droits fondamentaux des jeunes et de construire un dialogue entre les organisations internationales, les gouvernements, les municipalités et les jeunes LGBTI+ sur la mise en place de politiques inclusives des jeunes LGBTI+.

Au vu de la situation sanitaire, il a été décidé de scinder l’événement en deux avec la tenue d’un lancement virtuel mondial le 17 mai 2021, journée internationale de lutte contre les LGBTphobies, en amont d’une conférence en présentiel qui se tiendra du 21 au 23 février 2022.

Le lancement virtuel du 17 mai réunira de 12h à 15h00 (CET) des jeunes LGBTI+, des représentants d’organisations internationales, de gouvernements et de villes, sur un plateau télévision monté à l’Hôtel de Ville de Paris et diffusé en ligne avec comme partenaire média France Média Monde. L'événement sera ouvert à la participation virtuelle du grand public permettant ainsi de rejoindre des jeunes LGBTI+ de tous les continents.  Le Prix International des Droits des LGBTQI + de la Ville de Paris sera décerné à trois nominés incluant une organisation française, francophone et internationale pour clôturer la conférence virtuelle.

La conférence en présentiel se tiendra au Siège de l’UNESCO, au Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères de France et à l’Hôtel de Ville de Paris et réunira 80 jeunes dirigeants et activistes LGBTI+ ainsi que 80 représentants de hauts niveaux, des organisations internationales, des gouvernements et des municipalités.

La conférence mondiale pour les droits et l’inclusion des jeunes LGBTI+ est placée sous le haut patronage d’Emmanuel Macron, Président de la République.

Cette initiative est également soutenue par la délégation française interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH) et les délégations permanentes de l’Albanie, d’Allemagne, d’Andorre, d’Argentine, de la Belgique, du Cap Vert, du Chili, de Chypre, du Costa Rica, de l’Espagne, de l’Estonie, de l’Irlande, de l’Italie, de la Finlande, de l'Islande, du Luxembourg, de la République Tchèque, du Portugal, de la Norvège, de la Nouvelle Zélande, de Suède, de Suisse et de l'Uruguay auprès de l’UNESCO.

En 2018, une consultation mondiale menée par le MAG Jeunes LGBT auprès des jeunes LGBTI+ a permis de publier le premier rapport présentant les voix des jeunes LGBTI+ et leur vision sur la manière de rendre le Programme de développement durable 2030 plus inclusif pour eux.  Les résultats de la consultation mondiale ont montré que les jeunes LGBTI+ font quotidiennement face aux discriminations et à la marginalisation. Les systèmes de l’éducation et de la santé, des lieux qui devraient par définition accueillir les jeunes LGBTI+, prouvent être au contraire ceux par lesquels leur exclusion a lieu. De plus, les jeunes LGBTI+ continuent d’être sous-représentés dans la société civile et dans la prise de décision.
 
Suite à la consultation de 2018, le MAG Jeunes LGBT et OutRight Action International ont décidé d’organiser la première conférence internationale des jeunes LGBTI+ afin d’inciter les jeunes LGBTI+ à s'autonomiser et à s'impliquer dans les processus décisionnels afin de faire face aux défis spécifiques auxquels sont confrontés les jeunes LGBTI+- plus généralement l'accès aux droits sociaux.
 
Le Programme de développement durable à l'horizon 2030 reconnaît à travers l’ODD 11 sur « l’inclusion de toutes et de tous au sein des villes et établissements humains » le rôle central des villes dans le développement.  Pour cette raison, la Conférence mettra en valeur les réponses apportées par les municipalités pour répondre aux défis auxquels font face les jeunes LGBTI+.
En parallèle, l’Envoyée Jeunesse du Secrétaire Général des Nations unies, l’Expert Indépendant des Nations Unies sur la protection contre la violence et la discrimination fondées sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre, ILGA et le Réseau Mondial Queer LGBT+ lance une initiative mondiale d’un an pour renforcer les capacités du mouvement mondial pour les droits des jeunes LGBTI+.

Objectifs

  • Permettre aux jeunes LGBTI+ de prendre part à un dialogue avec les décideurs des municipalités, des gouvernements et des organisations internationales qui leur permettra d’influencer l’agenda mondial ;
  • Comprendre les défis auxquels font face les jeunes LGBTI+ ainsi que les associations de jeunesse et identifier les réponses appropriées par les pairs, les municipalités, les gouvernements et les organisations internationales ;
  • Promouvoir la participation active des jeunes LGBTI+ et le rôle décisif des villes au Programme de développement durable à l'horizon 2030, en particulier aux ODD 3, ODD 4 et ODD 16 ;
  • Encourager la coopération, le développement et le partage de bonnes pratiques et de solutions innovantes entre les organisations internationales, les gouvernements, les municipalités, les réseaux des villes et la société civile de jeunes LGBTI+ afin de défendre et disséminer efficacement la voix des jeunes ainsi que construire des politiques publiques efficaces à l’échelle municipale, régionale et internationale.

Livrables

  • Des annonces et des engagements concrets et opérationnels par des hauts décideurs lors de la conférence virtuelle du 17 mai qui seront mise en ligne sur une plateforme dédiée
  • Une feuille de route stratégique et opérationnel pour l’inclusion des jeunes LGBT+ dans le système multilatéral réalisé par l’Envoyée Jeunesse du Secrétaire Général des Nations unies, l’Expert Indépendant des Nations Unies sur la protection contre la violence et la discrimination fondées sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre
  • Un rapport final de la conférence incluant les plans d'action créés par les jeunes LGBTI+ et des représentantes de municipalités.

Le deuxième segment de la conférence mondiale aura lieu du 21 au 23 février 2022.

La journée d’ouverture de la conférence en présentiel aura lieu au siège de l’UNESCO et portera sur les stratégies de partage d'expertise avec les municipalités, les gouvernements et les organisations internationales pour l'inclusion des jeunes LGBTI+ .

La deuxième journée aura lieu au Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères de France inclura  une session plénière sur la thématique « inclusion des LGBTI+, essentielle pour la démocratie et le développement durable ». Après cette session plénière, les participants seront divisés en six ateliers. Les thématiques envisagées pour les ateliers sont les suivantes :

  1. Éducation inclusive et accès à l’éducation sexuelle
  2. Accès à la santé et inclusion des jeunes LGBTI+ vivant avec le VIH 
  3. Création d'espaces sûrs pour l’épanouissement des jeunes LGBTI 
  4. Inclusion des réfugiés LGBTI+ et accueil des demandeurs d'asile notamment à travers l’éducation
  5. La représentation des personnes LGBTI+ dans les médias
  6. Inclusion des jeunes trans et intersexes

La dernière journée aura lieu à l’Hôtel de Ville de Paris comportera deux sessions parallèles réservées respectivement aux participants issus de la société civile et des municipalités. La session destinée à la société civile sera consacrée au renforcement des capacités d’un réseau international pour les jeunes LGBTI+.

Scroll to top